Diminue les troubles cardiaques

En 2009, une étude du Centre médical de l’université du Maryland, aux États-Unis, a fait apparaître que les gens souffrant de maladies cardiaques rient 40% moins souvent que ceux en bonne santé. Cette étude a montré que que le rire réduit la production d’hormones du stress ainsi que l’inflammation artérielle et augmente la quantité de lipoprotéines de haute densité, ou « bon cholestérol », dans le corps.

Libère des antidouleurs

 En 2011, une étude de l’université d’Oxford, en Angleterre, a révélé que le rire déclenche la libération d’endorphines, des hormones qui agissent comme des antalgiques naturels pour le corps.

Stimule la mémoire

En 2014, l’université Loma Lina, aux États-Unis, a remarqué qu’une séance de rire décuple les capacités des personnes âgées de 60 à 80 ans à se remémorer des évènements passés. Les chercheurs ont aussi noté une importante réduction des niveaux de cortisol, l’hormone du stress, dans ces moments.

Excellent pour le système immunitaire

Le rire active et stimule différents composants de notre système immunitaire, dont les interférons-gamma, les lymphocytes T, les lymphocytes B  et des cellules tueuses naturelles capables d’éradiquer les tumeurs et les cellules infectées par des virus.

Brûle les calories

D’après une étude de 2006 effectuée par l’université Vanderbilt, aux États-Unis, rire entre 10 à 15 minutes chaque jour permet de brûler jusqu’à 40 calories. Lorsqu’on rit, le rythme cardiaque s'accélère et l’absorption d’oxygène augmente, ce qui déclenche ce phénomène. Bien sûr, un fou rire ne remplace pas une bonne séance de sport, mais rire souvent augmentera votre état de bien-être général.

Contrôle la tension

Des chercheurs de l’université d’Osaka, au Japon, ont découvert que le rire aide à réduire la pression artérielle chez les personnes d’âge mûr. Dans le cadre de leur étude, menée en 2011, ils ont fait connaître aux participants des contes japonais comiques et le yoga du rire. Ils ont conclu que les moments d’hilarité ont des effets relaxants et réduisent les niveaux de cortisol.

Un bon exercice de musculation

On pense souvent que le rire est une émotion, mais en réalité, il s’agit d’une action physique. D’ailleurs, un fou rire est très bon pour les poumons. Robin Dunbar, directeur d’une étude révélatrice effectuée par l’université d’Oxford en 2011, explique que le rire provoque des expirations puissantes et répétées, ce qui fait beaucoup travailler le diaphragme. Et quand le diaphragme est ainsi sollicité, on muscle les abdominaux et les épaules.

Positif au sein du couple

Qu’il s’agisse d’une relation intime, familiale ou même professionnelle, le rire rapproche les gens. Plusieurs études ont montré que les couples qui font face à des situations complexes de manière légère et enjouée partagent un niveau de satisfaction plus élevé. De même, les relations parent-enfant laissant la place à l’amusement sont optimales. La méditation du rire est d’ailleurs une excellente façon de se reconnecter avec un proche.

Combat la dépression

Le rire serait aussi très utile pour combattre la dépression. Pourquoi ? Parce qu’un moment de rire franc stimule certaines régions cérébrales qui en neutralisent les symptômes.